En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Questions » Réponses » Postes privées USA
 

Calendrier

Nos activités

Vidéos Membres

Revues gratuites

Les collections

Ephéméride

Dimanche 28 Février 2021

Bonne fête à tous les :
Romain


C'était aussi un 28 Février
1991

Le Koweït est libéré, Sadam Hussein capitule. La guerre du Golfe a duré 11 jours.


Né(e) un 28 Février 1910

Vincente Minelli

Nouveautés du site

(depuis 14 jours)
Articles
25/02/2021 : - Lisi Martin
21/02/2021 : - Hymne européen
Blog
Télécharger
Forum
25/02/2021 : S1652 - L. MARTini
22/02/2021 : S1641 - Devise FBI
20/02/2021 : S1631 - Hannie Holt
Articles
25/02/2021 : - Lisi Martin
21/02/2021 : - Hymne européen
Blog
Télécharger
Forum
25/02/2021 : S1652 - L. MARTini
22/02/2021 : S1641 - Devise FBI
20/02/2021 : S1631 - Hannie Holt

Visiteurs

Map

Forum - Questions - Réponses - Postes privées USA


Nombre de membres 57 membres
Connectés : ( personne )
Snif !!!
 

actif  Sujet n° 1515

le 19/01/2021 # 09:06
par patrice

patrice



v_privee_us_006.jpgv_privee_us_005.jpg

USA 1878 - Poste privée Boyd’s City Express Post de New York

Bonjour, 

Je recherche des informations ou un catalogue spécialisé dans les postes privées des USA au XIXe siècle.
Ci-dessus des timbres sur lesquels je recherche des informations. En effet, on y voit Mercure et son caducée.

  

Ich bin auf der Suche nach Informationen oder einem Katalog, spezialisiert in Privatpost der USA aus dem 19. Jahrhundert.
Oben sind Briefmarken, zu denen ich Informationen suche. In der Tat, sieht man Merkur und seinen Caduceus.

  

I'm looking for information or a specialized catalog of private postal services in the USA in the 19th century.
Above are some stamps on which I am looking for information. Indeed, you can see Mercury and his caduceus.

Patrice


Patrice, tes images étant trop petites, je me suis servi chez Bing.

Patrice, deine Bilder waren zu klein, also habe ich mich bei Bing bedient.

Patrice, your images being too small, I took some pictures at Bing.

Harald 

Poster une réponse Haut  
Réponse n° 1
--------
le 19/01/2021 # 18:40
par Jeanlucng

Jeanlucng



Salut Harald, 

comme j'aime bien farfouiller dans les entrailles du web, je t'ai trouvé quelques informations. 
Il me semble que sur le Scott spécialisé USA, les postes locales y sont traitées. 
Il me semble qu'il existe un catalogue spécifique mais je ne retrouve pas la référence.

La Boyd’s City Express fut l’une des premières postes locales en Amérique, fondé en 1844. 
Elle a géré la livraison de plusieurs sociétés de courriers indépendantes à New York. 
L’entreprise a subi des années de harcèlement par le département de la Poste des États-Unis, mais est restée en activité pendant plus de 40 ans. 
M. Boyd dirigea la compagnie jusqu’à sa mort en 1859. 
Son fils de 17 ans, John T. Boyd, Jr. a brièvement pris la relève et a émis un timbre (20L15) en 1860, avant de vendre la compagnie à William et Mary Blackham. 
Les Blackham changent le nom en Boyd’s City Dispatch en 1874 et Boyd’s Dispatch en 1878. 
Ils ont exploité la poste jusqu’en 1885.  

Ce timbre Boyd’s Dispatch est un morceau d’histoire philatélique qui ne figure que dans très peu de collections.

Petite histoire de La "Boyd’s City Express" – L’une des premières postes locales en Amérique.

Le 17 juin 1844, la boyd’s City Express Post ouvrit ses portes à New York. 
John T. Boyd a créé la poste dont le bureau initial était situé au 45 William Street, à côté de Wall Street, dans le centre de Manhattan. 
Quand il a ouvert, Boyd a offert deux livraisons par jour - une à 9 heures et une à 15 heures, pour 2 ¢ jusqu’à la 26e rue, 3 ¢ à Brooklyn, ou gratuitement si l’envoi d’une lettre à un journal.

Boyd a livré du courrier à des compagnies de courrier indépendantes telles que l’American Letter Mail Company et Well’s Letter Express, entre autres. 
Lorsqu’il a ouvert ses portes, il a annoncé qu’il avait 20 stations de collecte (probablement des boîtes aux lettres) pour que les expéditeurs déposent leurs lettres. 
Au cours de cette première année, Boyd a livré du courrier de l’extérieur de la ville, mais en 1845, un acte du Congrès interdisait la livraison du courrier entre les villes à moins qu’il ne soit effectué par des postiers ou des entrepreneurs. 
Malgré cela, Boyd a continué à livrer le courrier dans la ville. 

En 1846, d’autres postes avaient ouvert dans la ville et le City Dispatch du gouvernement perdait des affaires et a fini par fermer. 
Trois ans plus tard, le gouvernement a fait une autre tentative pour offrir la livraison de la ville et a créé 25 stations de dépôt de lettres avec quatre collections et livraisons par jour. 
En réponse, Boyd a affirmé qu’il avait plus de 1000 boîtes de collecte, avec un sur presque chaque bloc en dessous de la 50e rue. 

Toujours en 1849, Boyd fait un grand pas en avant en créant des timbres dentelés. 
Bien qu’ils coûtent un peu plus cher que les timbres réguliers, ils étaient populaires auprès des entreprises parce que les timbres étaient plus rapides et plus faciles à séparer. 

Au fur et à mesure que les affaires de Boyd grandissaient, le gouvernement tenta de contrôler à nouveau la livraison locale en 1851 avec l’adoption d’une nouvelle loi qui déclarait les rues de New York comme des routes postales. 
Boyd a refusé de s'arrêter et a continué à exploiter son entreprise. 

Après la mort de Boyd en 1859, son fils de 17 ans reprend l’entreprise. 
Un nouveau maître général des postes prend ses fonctions la même année et s’apprête à fermer des postes privés. 
Il a créé de nouvelles boîtes aux lettres verrouillées et a suggéré au Congrès de se débarrasser du taux de dépôt des lettres pour les personnes qui utilisaient leur bureau de poste. 
Le fils de Boyd a ensuite réduit son taux à 1 ¢ pour toutes les classes de courrier. 

Cependant, l’année suivante, le fils de Boyd décida de vendre l’entreprise à William et Mary Blackham. 
Ils ont rétabli le tarif de 2 ¢, mais ont offert un tarif de 1 ¢ pour les lettres envoyées au bureau de poste. 
Les Blackham se concentraient sur la collecte et la livraison en vrac de circulaires, de factures, d’avis et de brochures. 
Ils ont également commencé à tenir des listes d’adresses et ont produit leurs premières enveloppes estampillées en 1864. 

Le 4 mai 1883, des représentants du gouvernement ont fait une descente à Boyd’s, mais ils ont continué à livrer le courrier jusqu’en 1885. 
Par la suite, ils se sont tournés vers la création et la vente de listes de diffusion et d’étiquettes d’adresses.

  


da ich gerne in den Eingeweiden des Webs stöbere, habe ich einige Informationen für Dich gefunden. 
Ich habe den Eindruck, dass bei Scott Special USA die lokalen Posten bearbeitet werden. 
Es scheint mir, dass es einen speziellen Katalog gibt, aber ich kann die Referenz nicht finden.

Boyd's City Express war eines der ersten lokalen Postämter in Amerika, gegründet 1844. 
Sie verwaltete die Zustellung mehrerer unabhängiger Kurierunternehmen in New York. 
Das Unternehmen litt jahrelang unter den Schikanen des U.S. Postal Department, blieb aber über 40 Jahre im Geschäft. 
Mr. Boyd leitete das Unternehmen bis zu seinem Tod im Jahr 1859. 
Sein 17-jähriger Sohn, John T. Boyd, Jr. übernahm kurzzeitig die Leitung und gab 1860 eine Briefmarke (20L15) heraus, bevor er die Firma an William und Mary Blackham verkaufte. 
Die Blackhams änderten den Namen in Boyd's City Dispatch im Jahr 1874 und Boyd's Dispatch im Jahr 1878. 
Sie betrieben das Postamt bis 1885.  

Diese Boyd's Dispatch-Briefmarke ist ein Stück Philateliegeschichte, das nur in sehr wenigen Sammlungen auftaucht.

Eine kurze Geschichte des "Boyd's City Express" - eines der ersten lokalen Postämter in Amerika.

Am 17. Juni 1844 wurde die Boyd's City Express Post in New York City eröffnet. 
John T. Boyd gründete das Postamt, dessen erstes Büro sich in der 45 William Street, neben der Wall Street, in Downtown Manhattan befand. 
Als es eröffnet wurde, bot Boyd zwei Zustellungen pro Tag an - eine um 9 Uhr und eine um 15 Uhr, für 2¢ bis zur 26th Street, 3¢ in Brooklyn, oder kostenlos, wenn man einen Brief an eine Zeitung schickte.

Boyd lieferte Post an unabhängige Kurierunternehmen wie die American Letter Mail Company und Well's Letter Express, unter anderem. 
Als er seine Türen öffnete, kündigte er an, dass er 20 Sammelstationen (wahrscheinlich Briefkästen) für Absender habe, um ihre Briefe einzuwerfen. 
Während dieses ersten Jahres stellte Boyd die Post außerhalb der Stadt zu, aber 1845 verbot ein Gesetz des Kongresses die Postzustellung zwischen den Städten, es sei denn, sie wurde von Postangestellten oder Vertragspartnern durchgeführt. 
Trotzdem fuhr Boyd fort, die Post innerhalb der Stadt zuzustellen. 

Bis 1846 wurden in der Stadt weitere Postämter eröffnet, und der staatliche City Dispatch verlor an Geschäft und wurde schließlich geschlossen. 
Drei Jahre später unternahm die Regierung einen weiteren Versuch, die Stadtzustellung anzubieten und richtete 25 Briefstationen mit vier Abholungen und Zustellungen pro Tag ein. 
Als Antwort sagte Boyd, dass er über 1.000 Sammelboxen habe, mit einer an fast jedem Block unterhalb der 50th Street. 

Ebenfalls im Jahr 1849 machte Boyd einen großen Schritt nach vorn, indem er gezackte Stempel entwickelte. 
Obwohl sie etwas mehr kosteten als reguläre Briefmarken, waren sie bei Unternehmen beliebt, weil die Stempel schneller und einfacher zu trennen waren. 

Als Boyds Geschäft wuchs, versuchte die Regierung 1851 mit der Verabschiedung eines neuen Gesetzes, das die Straßen von New York City zu Postrouten erklärte, die Kontrolle über die lokale Zustellung zurückzugewinnen. 
Boyd weigerte sich, aufzuhören und betrieb sein Geschäft weiter. 

Nach Boyds Tod im Jahr 1859 übernahm sein 17-jähriger Sohn das Geschäft. 
Im selben Jahr trat ein neuer Postmaster General sein Amt an, der im Begriff war, Postämter in Privatbesitz zu schließen. 
Er schuf neue verschlossene Briefkästen und schlug dem Kongress vor, die Briefeinwurfgebühr für die Nutzer der Postämter abzuschaffen. 
Boyds Sohn reduzierte daraufhin den Tarif auf 1¢ für alle Postklassen. 

Im folgenden Jahr beschloss Boyds Sohn jedoch, das Geschäft an William und Mary Blackham zu verkaufen. 
Sie führten den 2¢-Tarif wieder ein, boten aber einen 1¢-Tarif für Briefe an, die an das Postamt geschickt wurden. 
Die Blackhams konzentrierten sich auf die Sammlung und den Massenversand von Flyern, Rechnungen, Aushängen und Broschüren. 
Sie begannen auch mit dem Führen von Versandlisten und produzierten 1864 die ersten frankierten Briefumschläge. 

Am 4. Mai 1883 führten Regierungsbeamte eine Razzia bei Boyd's durch, doch die Postzustellung wurde bis 1885 fortgesetzt. 
Danach widmeten sie sich der Erstellung und dem Verkauf von Mailinglisten und Adressetiketten.

  


as I like to rummage through the bowels of the web, I found some information for you. 
It seems to me that on the specialized Scott USA, local posts are handled there. 
It seems to me that there is a specific catalog but I can't find the reference.

Boyd's City Express was one of the first local post offices in America, founded in 1844. 
It managed the delivery of several independent courier companies in New York. 
The company suffered years of harassment by the U.S. Postal Department, but remained in business for over 40 years. 
Mr. Boyd ran the company until his death in 1859. 
His 17-year-old son, John T. Boyd, Jr. briefly took over and issued a stamp (20L15) in 1860, before selling the company to William and Mary Blackham. 
The Blackhams changed the name to Boyd's City Dispatch in 1874 and Boyd's Dispatch in 1878. 
They operated the post office until 1885.  

This Boyd's Dispatch stamp is a piece of philatelic history that appears in very few collections.

A short history of the "Boyd's City Express" - One of the first local post offices in America.

On June 17, 1844, the Boyd's City Express Post opened in New York City. 
John T. Boyd created the post office whose initial office was located at 45 William Street, next to Wall Street, in downtown Manhattan. 
When it opened, Boyd offered two deliveries a day - one at 9 a.m. and one at 3 p.m., for 2¢ to 26th Street, 3¢ in Brooklyn, or free if sending a letter to a newspaper.

Boyd delivered mail to independent courier companies such as the American Letter Mail Company and Well's Letter Express, among others. 
When he opened his doors, he announced that he had 20 collection stations (probably mailboxes) for senders to drop off their letters. 
During that first year, Boyd delivered mail from out of town, but in 1845, an act of Congress prohibited the delivery of mail between cities unless it was done by postal workers or contractors. 
Despite this, Boyd continued to deliver mail within the city. 

By 1846, more posts had opened in the city and the government's City Dispatch was losing business and eventually closed. 
Three years later, the government made another attempt to offer city delivery and established 25 letter stations with four collections and deliveries a day. 
In response, Boyd said he had more than 1,000 collection boxes, with one on almost every block below 50th Street. 

Also in 1849, Boyd took a big step forward by creating serrated stamps. 
Although they cost a little more than regular stamps, they were popular with businesses because the stamps were faster and easier to separate. 

As Boyd's business grew, the government attempted to regain control of local delivery in 1851 with the passage of a new law that declared the streets of New York City as postal routes. 
Boyd refused to stop and continued to operate his business. 

After Boyd's death in 1859, his 17-year-old son took over the business. 
A new postmaster general took office that same year and was preparing to close privately owned posts. 
He created new locked mailboxes and suggested to Congress that they should get rid of the letter deposit rate for people who used their post offices. 
Boyd's son then reduced his rate to 1¢ for all classes of mail. 

However, the following year Boyd's son decided to sell the business to William and Mary Blackham. 
They reinstated the 2¢ rate, but offered a 1¢ rate for letters sent to the post office. 
The Blackhams concentrated on the collection and bulk delivery of flyers, bills, notices and brochures. 
They also began maintaining mailing lists and produced their first stamped envelopes in 1864. 

On May 4, 1883, government officials raided Boyd's, but continued to deliver mail until 1885. 
After that, they turned their attention to the creation and sale of mailing lists and address labels.

Jean Luc 

Que la force soit avec toi !!!

Site web Jeanlucng
Poster une réponse Haut  
actif sujet actif   clos sujet clos   Important! Important!   Nouveau Nouveau message
Rectifier Rectifier message   Clôturer Clôturer sujet   Remonter Remonter  
Catégories de discussion  Forum  



Informations légales

Vous êtes sur le site officiel du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim.
Association inscrite au registre des associations du Tribunal d'Instance de SAVERNE (droit local 1900). Membre du Groupement Philatélique Régional d'Alsace et de Belfort. Membre de la Fédération Française des Associations Philatéliques.
 
Les conditions d'utilisation du site.
Les utilisateurs du présent site sont tenus de respecter les dispositions de la loi relative à l'Informatique, aux fichiers et aux libertés, dont la violation est passible de sanctions pénales. Ils doivent notamment s'abstenir, s'agissant des informations nominatives auxquelles ils accèdent, de toute collecte, de toute utilisation détournée, et d'une manière générale, de tout acte susceptible de porter atteinte à la vie privée ou à la réputation des personnes. Conformément à la loi française Informatique et Liberté (article 34), vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. CNIL - Dispense n° 6 - Délibération n° 2005-284 du 22 novembre 2005 décidant la dispense de déclaration des sites web diffusant ou collectant des données à caractère personnel mis en œuvre par des particuliers dans le cadre d'une activité exclusivement personnelle.
   
Remarque importante:
Pour devenir membre sur le site des philatélistes de Truchtersheim, il y a une condition. Il faut être membre du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim. Exceptionnellement, vous pouvez vous inscrire en tant que membre du Forum, toute autre demande sera refusée, si vous voulez y adhérer cliquer ici:
                                                                                                                                                                                     stelecharger_70854.gif
firefox.png
Si vous avez des problèmes d'affichage sous internet explorer 11.
Je vous conseille d'utiliser Firefox de Mozilla.

Préférences


Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe
<O>


  550098 visiteurs
  16 visiteurs en ligne

  Nombre de membres 57 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Translator

Vous êtes ici :   Accueil » Forum » Questions » Réponses » Postes privées USA
 
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la page...
Prévisualiser...  Imprimer...  Imprimer la section...
. . : : Le site du Club Philatélique et Cartophile de Truchtersheim : : . . 
( philatelietruchtersheim.free.fr ) est hébergé sur un serveur de Free.fr